Bloguer pour changer le monde

Bloguer avec Mehdi de BlogBooster

La tagline du site est limpide et directe : BlogBooster booste le trafic de ton blog, simplement.

Mehdi, l’auteur de BlogBooster, a l’âme d’un leader. Quand il montre la direction, vous avez envie de le suivre. Son style a la pêche et il vous l’insuffle ! Ses conseils sont concis et avisés, vous voulez les mettre en pratique, tout de suite, sans perdre une minute !

Le phénomène est suffisamment rare pour être signalé : BlogBooster mérite le détour !

Comme vous allez le voir dans l’interview qui suit, l’enthousiasme de Mehdi à communiquer ses connaissances est nourri par l’ambition de défendre une noble cause. Et je me mets à rêver d’une nouvelle société, pour très bientôt, initiée par une nouvelle génération de blogueurs inspirés… Qui sait ?

Parlez-nous de vous et de BlogBooster, comme vous en avez envie.

Je déteste l’injustice. Et notre monde est profondément injuste. 

Je pense que le meilleur moyen de moins subir l’injustice c’est de créer un monde dans lequel on joue avec nos propres règles. La meilleure solution à mes yeux est la création d’un business et la génération d’un revenu par ses propres moyens.

Et on vit dans une ère ou ça sera de plus en plus simple et moins cher, il faut en profiter 😉

(L’autre solution est de vivre dans la forêt, mais j’aime trop le confort je dois l’admettre 🙂 )

Mon rêve ultime étant d’avoir assez d’argent (ou de super-pouvoirs) pour abolir l’injustice dans le monde. 

Parfois je me demande comment je réagirais si j’avais cet argent / ce pouvoir, justement. Je pense sincèrement que j’atteindrai mon objectif et que je resterai un chic type ahah 🙂

Quel âge a BlogBooster ?

L’idée de BlogBooster a 2 ans, mais le blog lui n’a que 10 mois. D’ailleurs, j’ai commencé à bloguer environ 1 an après avoir acheté le nom de domaine…

Quand j’y pense j’ai honte, j’aurais dû commencer directement y’a 2 ans.

Je pense qu’on attend trop. Tout le temps. On fait des plans à 10 ans. Je suis justement en train de lire « Tools of Titans » de Tim Ferriss, et il a interviewé un célèbre entrepreneur (j’ai oublié lequel) qui lui pose cette question : « Si tu avais le couteau sous la gorge et que tu devais le faire dans les 3 prochains mois, comment ferais-tu ? »

J’aime cette question. Elle pousse à penser différemment.

Souvent on attend d’être prêt, par exemple. Alors qu’on n’est jamais vraiment prêt. Il vaut mieux se lancer vite, pour apprendre et progresser vite.

Avez-vous créé d’autres blogs avant ?

Avant BlogBooster j’ai créé 2 blogs, des échecs totaux.

– un premier blog sur les jeux mobiles (ma passion à l’époque)

– un blog sur le webmarketing. J’ai appris énormément avec celui-là notamment, ce qui m’a permis de beaucoup mieux lancer BlogBooster.

Mes 2 principales erreurs je dirais : 

1/ bloguer dans mon coin sans parler à personne. Aucun autre blogueur de ma thématique.

2/ ne pas assumer ma différence. J’écrivais comme un bourgeois du moyen-âge et ça sonnait faux. Je ne prenais aucun plaisir.

Avant de devenir blogueur, quel était votre rapport à l’écriture ?

Je pensais que c’était un don réservé à une élite. Comme le dessin.

(Si ça se trouve, je peux aussi apprendre à dessiner ?!)

Du coup, j’avais vraiment l’impression d’être nul et que personne n’aurait jamais envie de me lire.

Quel a été le cheminement pour arriver à vous sentir bien dans vos écrits ? Est-ce que cela ressemble à une pente douce et progressive, ou à une série chaotique de hauts et de bas ?

Quand j’ai lancé BlogBooster j’ai craqué j’me suis dit : ok ça passe ou ça casse mais je vais écrire exactement comme je parle. 

J’ai eu très peur de publier mon 1er article avec ce ton. Cette voix.

Je me disais qu’on allait m’insulter dans les commentaires, me traiter d’illettré.

Je fais très peu de fautes de français à l’écrit (même si j’en fais plus qu’avant à cause de whatsapp), mais à l’oral c’est une catastrophe.

J’ai mon langage, je parle vite et j’invente des mots tous les 2 jours.

Je veux communiquer vite.

L’extase pour moi c’est quand un ami me comprend en un regard. Quel gain de temps et d’énergie.

Me lancer comme ça sans réfléchir, relâcher la pression, lâcher prise.

C’est ce qui m’a fait me sentir bien dans mes écrits.

Ensuite, j’ai demandé conseil à d’autres blogueurs et proches. Et finalement, j’ai lissé mes textes pour les rendre plus lisibles.

C’est ce chemin qui a été progressif. 

Passer de : écrire n’importe comment, avec des contractions partout. 

à : trouver le juste milieu entre style, ton et lisibilité.

J’ai encore beaucoup à apprendre.

Y a-t-il eu un déclic, grâce à une rencontre, un livre, ou autre chose ? 

Le déclic c’était un ras le bol d’avoir peur de m’exposer, de me mettre à nu. 

C’est ça qui m’a fait sauter le pas d’écrire comme je parle.

Ensuite, les lectures m’ont énormément aidé. Notamment à comprendre qu’on peut s’améliorer. Qu’il y a des méthodes, des techniques, des astuces. 

Rien que de le savoir, ça motive pour s’y mettre.

Le livre qui m’a vraiment donné goût à l’écriture : Made to Stick

Il explique tellement simplement comment communiquer, faire passer des idées, et les ancrer dans l’esprit des gens.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui ont un « bas niveau » en écriture et qui veulent devenir blogueurs ?

Apprenez à écrire. C’est pas négociable.

Ayez un niveau minimum. Il y a beaucoup trop de concurrence aujourd’hui pour pouvoir faire l’impasse sur l’écriture.

En 1 mois de lecture et d’entraînement, vous aurez un niveau convenable.

Je conseille ce super blog qui m’a beaucoup aidé et duquel j’ai repris des idées dans mes articles : https://www.enchantingmarketing.com/

Lisez, et écrivez. 

Demandez toujours un avis extérieur honnête. 

Si vos proches sont étonnés et vous disent : « euh, c’est toi qui as réussi à écrire ça ? ». 

Vous tenez un truc.

Dans le site BlogBooster, je vois un onglet qui m’intrigue, en haut de la page : « Changer le monde »…Sérieux ?

Ahah, c’est mon rêve fou.

Je crois sincèrement qu’un changement a déjà eu lieu. Et qu’il va s’accélérer.

Les gens ont changé. Ils ont les outils maintenant pour changer le monde. Au fond, les « petites gens » en ont toujours eu envie, mais ils n’ont jamais eu le pouvoir.

Avec les réseaux sociaux, de grandes choses arrivent déjà (voir l’exemple de Jérôme Jarre sur mon blog). Et ça va continuer.

Les gens sont moins égoïstes, plus conscients. Les échecs du capitalisme ont marqué une génération. Cette génération qui ne voit plus le monde pareil. Et qui a le pouvoir de le changer.

J’ai envie de participer à ce mouvement. Aider ceux qui le veulent à vivre de leurs idées et à les propager. Les aider à créer leur propre monde. Grâce à leur business en ligne. 

Sortir de la prison des esprits que peut représenter la société parfois.

Pour qu’ils réalisent de grandes choses.

(Propos recueillis par correspondance, le 1er août 2017)

Ce billet vous a plu ? Alors, partagez ou… Si vous aimez ce billet, faites un geste !

Lisez cette autre interview passionnante d’une blogueuse professionnelle, en cliquant ici.

Pour soigner votre image sur le Net, pensez à la formation !

octobre 24th, 2017 par